VISITE DE LA MAISON D'ERASME
12 Mai à 15h00


 
L'activité visite de la  "Maison d'Erasme" est réservée pour un groupe de maximum 25 personnes, le samedi 12 mai 2018. 
 le guide soit adapté aux enfants de 11 ans.
Nous devons être sur place pour 15h00, au plus tard, durée de la visite 1 heure et demi.
Toutes les infos sont sur le site de la "Maison d'Erasme
rue du Chapitre,31   à 1070 Bruxelles !

Chemin de Croix

           
 EGLISE NOTRE DAME DU ROSAIRE



 VENDREDI 30 MARS A 15H00

 

 

collecte pour le Burundi

Pendant le Carême, nous préparons notre cœur à la fête de la résurrection du Christ, le jour de Pâques.

Nous sommes invités à changer de vie, à nous « convertir », au sens littéral du terme, c’est-à-dire à « nous tourner vers » Dieu et vers autrui, en pratiquant la prière, le partage et le jeûne. Chaque année, Entraide et Fraternité vous accompagne dans cette démarche : célébrations, témoignages, animations, documents.

                             Carême de partage 
Dimanche 11 mars à 10h30 au Rosaire : collecte pour le Burundi

présentation du projet de développement par 
Raymonde Zerghe, de notre paroisse.

Des Bibles derrière les barreaux

Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume

https://www.catho-bruxelles.be/wp-content/uploads/2018/02/BIble-Box.jpg  (Lc 23,42) dit un criminel sur la croix aux côtés de Jésus. Ces mots de celui qui fut appelé ‘bon larron’ nous encouragent à ne pas oublier les personnes détenues.
Il existe en effet en prison des personnes qui, de manière peut-être étonnante, souhaitent connaître davantage Jésus et demandent une Bible. Au sein du cheminement proposé par l’aumônier catholique, le rôle de la prière grâce à la Bible est central.
Les aumôniers des prisons de Bruxelles continuent de rechercher des moyens créatifs pour rejoindre les personnes derrière les barreaux dans leur langue maternelle, à travers la Bible. Cela reste un défi éminemment pastoral, car il est compliqué de trouver ou d’acheter suffisamment de Bibles, en différentes langues.
Le Vicariat de Bruxelles veut soutenir le service des aumôneries avec une action de récolte de Bibles. Les croyants sont invités

offrir une ou plusieurs Bibles (Nouveau Testament ou/et Ancien Testament, Psaumes), en autant de langues différentes que possible.

Pratiquement
  • Vous pouvez déposer votre Bible dans la « Boîte à Bible » prévue à cet effet dans les églises et autres lieux participants
  • Vous pouvez aussi les déposer ou les envoyer à l’attention d’Hellen Mardaga, au Centre pastoral, 14 rue de la Linière à 1060 Bruxelles.
Le point culminant de cette action se situe pendant la Semaine Sainte, mais la récolte s’étend du Mercredi des cendres (14 février) à la Pentecôte (20 mai).
Pour plus d’informations : commu@catho-bruxelles.be – 02/533.29.06.
Au nom de l’Eglise à Bruxelles, des aumôniers et des personnes détenues, je vous remercie d’avance.
+ Jean Kockerols, évêque auxiliaire pour Bruxelles.

Prière pour la paix



Le vendredi 23 février 2018, l’Eglise catholique propose une journée de prière et de jeûne pour la paix
Les évêques de Belgique s’associent à cet appel  
Lors de l’Angélus du dimanche 4 février, le Pape François a annoncé officiellement l’organisation d’une journée de prière et de jeûne pour la paix, ce vendredi 23 février prochain.  Cette journée sera consacrée en particulier au retour à la paix en République Démocratique du Congo et dans le Sud-Soudan.  Les évêques de Belgique invitent à leur tour, les catholiques de notre pays et tous ceux qui se sentent concernés, à s’associer à cette initiative.  Les évêques proposent également une prière spéciale à l’occasion de cette journée.
De grandes parties du monde sont touchées par la tragédie de la guerre et de situations de conflits. C’est dans ce contexte que le Pape, lors de l’angélus du dimanche 4 février, a invité la communauté catholique à s’associer à une journée mondiale de prière et de jeûne pour la paix, le 23 février prochain. 
Lors de cette journée, le Pape demande une attention spéciale pour les populations de la République Démocratique du Congo et du Sud-Soudan.
L’Eglise catholique joue un rôle important dans la poursuite de la paix dans ces pays. Le 23 novembre dernier, le Pape avait déjà demandé une attention spéciale pour la souffrance de ces populations, entre autres par une célébration de prière à la basilique Saint-Pierre.
Œcuménique et interreligieux
Comme en d’autres occasions, le Pape François invite non seulement les fidèles catholiques mais aussi les frères et sœurs non catholiques et non chrétiens à s’associer à cette initiative.  Il lance un appel pressant pour que chacun écoute le cri de ceux qui souffrent et se demande: “Que puis-je faire, moi, pour la paix?”  Il faut prier et jeûner mais aussi dire concrètement non à la violence, “parce que les victoires obtenues avec la violence sont de fausses victoires, alors que travailler pour la paix fait du bien à tout le monde!”, conclut le Pape François.
Prière
Les évêques de Belgique invitent les catholiques et tous ceux qui sont concernés par cette initiative, à s’associer à cette journée de prière et de jeûne pour la paix. Ils proposent une prière spécialement écrite à l’occasion de cette journée.

Real Time Web Analytics